’ FÆLLESSANG ’

ou l'identité danoise

 

Le ‘fællessang’ est une tradition bien vivante au Danemark. Si elle existe en Scandinavie et dans une certaine mesure en Allemagne, elle est totalement inconnue en France ce qui d'ailleurs rend difficile la traduction du mot. Il s'agit bien de 'chant en chœur' mais c'est beaucoup plus que cela et concerne toute la communauté danoise et son identité.

Sous sa forme actuelle cette tradition est l’héritage direct des années 1800, époque d’un Danemark agricole au cours de laquelle ont été développées dans les campagnes les fameuses ‘højskolen’, centres d'éducation populaire pour les adultes. Dans ces centres la musique et le chant avaient toute leur place; l'instigateur des 'højskole', le célèbre pasteur et poète N.F.S. Grundtvig, a d'ailleurs lui-même écrit des textes pour ces  chants.

N.F.S. Grundtvig

Il faut noter que ce mouvement s'est développé dans un Danemark protestant et que chants et musique ont toujours tenu une grande place dans l’Église luthérienne. Pour Martin Luther la musique "devait être un instrument pédagogique à mettre au service de la théologie". Il écrivit lui-même de nombreux cantiques à partir de «mélodies que les gens simples connaissaient ou qu’ils pouvaient facilement retenir».

source Liliane CRÉTÉ - Historienne: www.erf-auteuil.org/protestantisme/luther-et-la-musique.html

Martin Luther

En 1894 sera publié le premier recueil des différents matériels existant au niveau local. Le 'højskolesangbog' était né qui subira jusqu'en 1989 de nombreuses mises à jour (16). Ces révisions tenaient compte notamment des contributions talentueuses d'auteurs et compositeurs célèbres tels que H.C. Andersen et Carl Nielsen. L'édition de 2006 que l'on trouve maintenant en librairie est la 17e mise à jour. Profondément remanié, le recueil comprend toujours psaumes et cantiques religieux, des sujets touchant à la nature, aux saisons, et aussi quelques chants de chez les voisins scandinaves et allemands. Pour mieux marquer l'ouverture de la culture danoise vers l'extérieur et sa perméabilité à d'autres cultures ont même été inclus des chants tels que le fameux hymne "Morning has broken" popularisé par Cat Stevens*. Ce recueil est en quelque sorte une photographie de l'identité danoise dans les années 2000.

cliquer sur l'image

 

Lors de l'inauguration de la salle de concert de Danmark Radio (voir numéro 1-janvier), on a pu voir à la télévision 1 500 invités triés sur le volet, famille royale, ministres, ..., se lever et chanter le très populaire "I Danmark er jeg født" écrit par H.C. Andersen. C'était une occasion de voir combien le 'fællesang' est une tradition bien vivante aujourd'hui et qu'elle n'a rien à voir avec une manifestation folklorique pour touristes.

 

Le montage 3-D ci-contre permet d'entendre les invités chauffer leur voix sous la direction de Michael Bøjesen, ardent promoteur du 'fællesang', membre du comité de révision du 'højskolesangbog' et dirigeant de la populaire chorale 'Pigekor' de Danmark Radio. Vous pouvez aller écouter ses 'filles' à Tivoli le dimanche 24 mai à 19h30 et probablement y entendre plus d'un millier de personnes chanter en chœur l'un des chants du répertoire.

 

Yves Mongelard


* voir origine de l'hymne (selon Wikipedia)