GRUNDLOVDAG

5 juin - le Jour de la Constitution au Danemark

7 juin 2009 – Vote pour une modification de la Loi de succession au trône

 

La célébration du 5 juin

Souvent qualifiée de ‘fête nationale’, la journée du 5 juin n’est pas un jour férié officiel et ne donne lieu à aucune manifestation comparable à celle du 14 juillet en France ou du Jour de l’Indépendance aux Etats-Unis. Cependant, nombre de commerces, bureaux ou écoles sont fermés et beaucoup d’entreprises accordent une demi-journée.

C’est le jour où partout dans le pays politiciens et chefs de parti font des discours en plein air (même par temps de pluie) devant leurs supporters ou des auditeurs curieux. C’est le jour de la parole et de l’expression publique. Mais cela n’a rien à voir avec les manifestations du 1er mai.

 

L’histoire du Danemark moderne est l’héritage direct d’une mutation décisive dans la société danoise pendant les années 1840, période pendant laquelle les gens des villes comme ceux des campagnes se mobilisèrent largement pour participer aux affaires de la société.

Dans la même période émergeait en Seeland et Lolland-Falster un mouvement paysan qui remettait en question les relations traditionnelles entre les grands propriétaires terriens et leurs métayers.

Frederik VII

Une intervention de l’Assemblée constituante et du roi Frédéric VII devenait inévitable et les amena à promulguer la Constitution du 5 juin 1849 qui mettra fin au régime de monarchie absolue. Cette Constitution, tout à fait dans l’esprit des idées de Locke et de Montesquieu (séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire) devenait la plus libérale du monde.  

Le pouvoir législatif sera exercé conjointement par le Roi et le Parlement. Le Roi gardera le pouvoir exécutif mais en pratique ce sera le Ministre d'État qui l’assumera. Les tribunaux seront indépendants des pouvoirs législatif et exécutif.

 

DANMARKS RIGES GRUNDLOV af 5. juni 1849 – Art I

§ 1. Regjeringsformen er indskrænket-monarkisk. Kongemagten er arvelig.
§ 2. Den lovgivende Magt er hos Kongen og Rigsdagen i Forening.  Den udøvende Magt er hos Kongen. Den dømmende Magt er hos Domstolene.
§ 3. Den evangelisk-lutherske Kirke er den danske Folkekirke og understøttes som saadan af Staten.

 

La Constitution sera modifiée en 1866, avec la création notamment de deux Chambres au Parlement (Rigsdag), le Folketing (Chambre populaire) et le Landsting (Chambre des propriétaires fonciers).

En 1953 une nouvelle Constitution instaurera une chambre unique, l’actuel Folketing, et accordera notamment aux femmes le droit d’accéder au trône.

 

Constitution de 1953 - Chapitre premier

Article 1 - La présente Constitution est applicable à tous les territoires du Royaume de Danemark.

Article 2 - La forme du gouvernement est celle d'une monarchie constitutionnelle. Le pouvoir royal se transmet héréditairement aux hommes et aux femmes selon les règles établies par la Loi de succession au trône du 27 mars 1953.

Article 3 - Le pouvoir législatif est exercé par le Roi et le Folketing en commun. Le pouvoir exécutif est exercé par le Roi. Le pouvoir judiciaire est exercé par les tribunaux.

Article 4 - L'Église évangélique luthérienne est l'Église nationale danoise et jouit, comme telle, du soutien de l'État.

 

 

Le 7 juin 2009, le peuple danois a voté pour confirmer le vote du Folketing pour une modification de la Loi de succession au trône. Le changement majeur concerne l’article 2 qui donne avantage aux héritiers mâles (A la mort d'un Roi, le trône échoit à son fils ou à sa fille, de telle sorte qu'un fils ait le pas sur une fille….)

Le référendum du 7 juin a donné une large majorité pour un accord sur les changements proposés.

 

Sources :

Histoire de Danemark depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours. Allen, Carl Ferdinand

http://www.archive.org/details/histoirededanem00allegoog

Folketing

http://www.folketinget.dk/

www.lesnouvelles.dk mai 2009