La Saint Jean au Danemark

 

 

Célébrer le solstice d'été et six mois plus tard celui d'hiver sont de vielles traditions païennes.   Le feu, par la lumière et la chaleur qu'il dégage, était naturellement tout indiqué pour représenter le soleil. La Saint-Jean est peut-être de toutes les fêtes celle dont l'origine païenne s'affirme le plus sûrement. Tout concourt à le démontrer: sa date d'abord, le 24 juin au solstice, ensuite les feux, les danses et toutes les superstitions qui l’accompagnent.

Les théories ne manquent pas pour expliquer comment peu à peu les feux de la Saint Jean ont été associés à des rites de purification pour chasser tous les maux de cette terre.

La tradition des feux et des  mannequins habillés en sorcière que  l'on y brûle est très populaire au Danemark et donne lieu à de grands rassemblements, dans les grandes agglomérations  en particulier.

Musique et chants y trouvent presque toujours leur place. C'est d'ailleurs une occasion de chanter ensemble le très populaire

" Vi elsker vort land"

pour écouter   cliquer ici

(chargement un peu laborieux!)