Les vignes danoises

 

"Combien de personnes faut-il pour boire une bouteille de vin danois ?

 Il en faut quatre, une victime, deux pour l’immobiliser et une pour lui faire boire la bouteille."

C’est ainsi que débute l'article de Lars Dahlager sur le vin danois (Politiken), un article qui nous a décidé à aller voir de plus près de quoi il en retourne, d'autant plus qu'il fait référence à des vins qui se sont bien comportés dans les concours internationaux.

C'est Jean Becker en personne, président de l’association des viticulteurs danois (Foreningen af Danske Vinavlere), qui nous a accueillis dans ses propres vignes à Birkerød pour nous parler viticulture.

C'est en 2000, nous dit-il, que le Danemark obtient le feu vert de l’UE pour la culture de la vigne, une autorisation toutefois limitée à 99 hectares. Dix ans plus tard, l'association des viticulteurs recense environ 1 400 membres dont une cinquantaine sont des exploitations à but commercial, les autres étant en général de toutes petites plantations d’amateurs dont la production ne peut être commercialisée.

(On peut voir où sont situées certaines plantations sur la carte). La production est estimée à 75 000 litres ce qui n'est bien sûr pas comparable aux 50 000 000 produits en France

Non subventionnées par l´État, ces exploitations ne sont pas rentables en règle générale et leur petite taille ne justifie pas d'investissement pour l'automatisation des tâches. Il en résulte de nombreux travaux effectués manuellement (et parfois bénévolement comme pour les vendanges par exemple) et, bien sûr, des couts assez élevés.

 

Il est évident que les conditions climatiques et la constitution des sols (parfois très sableux comme en Nord Jutland mais souvent trop riches ailleurs) ont imposé des contraintes, notamment en ce qui concerne le choix des cépages. Ci-dessous on peut en voir certains s'adaptant bien aux conditions climatiques du Danemark. Assez communs ici, ils sont moins connus des Français que le Pinot ou le Cabernet Sauvignon.

Rondo

Merlot

Madeleine Angevine

Orion

Ortega

 

Notre visite a eu lieu en fin d'après-midi d'une belle journée de septembre mais la température ne se prêtait pas vraiment à la dégustation à l'extérieur dans les vignes. Alors nous éviterons soigneusement de donner notre avis d'autant plus que nous ne sommes pas des experts. Disons toutefois que le vin rouge vous prend par surprise. Couleur sombre, arôme puissant mélangeant fumé et feuilles de cassis, avec une petite amertume qui vous reste en bouche.

 

Allez donc voir par vous-même: le 11 novembre est le jour commémoratif de l'armistice de 1915, c'est aussi la Saint Martin et c'est le Jour du Vin 2010 au Danemark, avec porte ouverte chez pratiquement tous les grands producteurs danois (voir la liste des participants).

"A la Saint Martin il faut goûter le vin"