Rencontre avec Anna Aurken Réglin

 

Danse, théâtre, sociologie, journalisme ou encore enseignement, voici en quelques mots le parcours d'Anna Aurken Réglin avant qu'elle ne rejoigne le Danemark. Mais ce n'est pas tout!

 

Dès son installation à Copenhague il y a un an et demi, elle s'attelle  à la création d'un atelier (Innovative Storytelling) qu’elle vient de présenter pour la première fois, et avec succès, courant octobre au København Kulturcenter. Mais c'est surtout sur un projet de magazine web dédié aux femmes, Avant-Garde Ladies, qu'elle se concentre actuellement.

 


Artiste danseuse et comédienne, Anna  débute sa carrière professionnelle par des tournées en France et à l'étranger. Un parcours qui l'entrainera à New York où elle suivra les cours des célèbres écoles Martha Graham Dance Company et Alvin Ailey American Dance Theater. Elle y participera à des improvisations de théâtre avec la 13th St. Repertory Company.

 

Plus tard, alors attachée de communication pour des théâtres parisiens, elle développera en parallèle « un travail de recherche sur l’image, la gestuelle et la présence en scène de l’artiste pour définir l’identité visuelle du spectacle et de l’artiste ». Mais ses activités ne s'arrêteront pas là ...

 

Professeur de français et attachée culturelle à l’Alliance française en Asie et au Moyen-Orient, elle créera alors une méthode d’apprentissage du français par l'art, technique quasiment inexploitée à cette époque.

 

Journaliste, elle offre ses services en freelance pour Radio France International et écrit de nombreux articles relatifs à la culture alternative pour la presse spécialisée. Mentionnons à ce propos que sa thèse de sociologie à l'EHESS, traitant de l’image et du statut des femmes artistes, a formé la base d’un ouvrage publié chez L’Harmattan.

 

agrandir

 

Le projet Avant-Garde Ladies

 

L'idée maitresse de ce projet est de promouvoir les initiatives innovatrices réalisées par des femmes à travers le monde mais aussi de représenter ces dernières de façon différente via des articles et des reportages "Avant-Gardistes" ...

 

Afin de lutter contre la violence et la pauvreté, il sera aussi question de faire la promotion en ligne de projets éthiques pour des femmes manquant de "réseau", de partenaires ou de compétences pour mener à bien leurs projets.

 

Nous suivrons certainement cette initiative dans nos prochains numéros .....

En attendant, et si vous pensez  comme nous qu'elle mérite d'être soutenue, alors pourquoi ne aller le dire sur la page dédiée sur Facebook ! Elle vient juste d'être ouverte.

 

À noter également l'appel à volontaire sur frivilligjob.dk