www.lesnouvelles.dk 

Rencontre avec …. Marine Gastineau

 

Si, comme nous, vous suivez régulièrement les programmes de DR K, la chaîne culturelle de Danmark Radio, alors vous l'avez peut-être déjà rencontrée. Elle était l’une des lauréates du concours organisé par cette chaîne pour faire connaître des jeunes photographes de talent, 'Årets Mesterfotograf', et faisait partie des cinq présélectionnés.

Née à Paris, c'est comme enfant qu'elle a toutefois découvert Copenhague où elle restera quatre ans avant de retourner en France. Diplômée en communication et chargée de projets culturels, elle travaillera pour différentes sociétés organisatrices d’événements à Paris (foires, salons,..).

 

Vingt ans plus tard elle décide alors de repartir pour le Danemark. ‟Un sentiment de ras le bol de la vie parisienne, la recherche de quelque chose de plus calme, plus flexible, une ville a taille humaine, l’envie de troquer le métro pour un vélo ….‟. Une réaction qui semblera peut-être familière à certains d'entre vous !

 

Son retour au Danemark, pays dont elle connaissait bien la culture et les mentalités en raison des visites régulières qu’elle y faisait, n’a pas toujours été facile, précise-t-elle: démarches administratives, recherche de travail, se refaire des contacts, etc., il m’a bien fallu un an avant de me sentir a l’aise et d’avoir trouvé mes marques‟.

L’absence de propositions d’emploi satisfaisantes fera alors ressurgir un vieux rêve qu’elle décidera de réaliser:

 

après le lycée, je voulais faire une école de photo mais mon père avait décrété  que ce n’était pas un métier avec garanties (mon père est pianiste !) ‟. Elle intègre alors Fatamorgana, l’école d’art et de photographie danoise.

Ensuite tout ira très vite: un job dans une grosse agence de photo danoise, un an en Afrique du Sud, une tournée sur les routes de France pour les guides touristiques du journal Politikken (Turen Går Til), des photos pour sociétés et particuliers, etc.

Bien intégrée dans le contexte danois (elle avoue se sentir plus à la maison ici qu’elle ne l’était à Paris !), elle consacre son temps libre à des activités bénévoles. Dans le cadre du programme '2200 Kultur Nørrebro' de la commune de Copenhague, elle anime bénévolement un club de voyage, 2200 Globetrottere. Elle travaille aussi sur un projet de partenariat avec une NGO danoise pour développer des réseaux de photographes en Afrique.

 

Toutefois, elle souhaiterait consacrer plus de temps à des projets personnels, acquérir de nouvelles compétences (elle commence à filmer) et s’orienter vers le documentaire ou encore l’illustration d’histoires.

 

Pour en savoir plus, voici quelques liens :

 

Le site de Marine Gastineau

Quelques photos extraites du site (cliquer dessus pour accéder directement à l'original)

 

La page Facebook de Marine Gastineau

Une interview de Danmark Radio (en danois)

Un article de Politiken sur le concours 'Årets Mesterfotograf'  (en danois)

 


'Årets Mesterfotograf'

Troisième phase du concours (30 minutes avec un modèle professionnel pour réaliser la photo couverture d’un magazine de mode). Marine Gastineau au tableau d’honneur … (prise d’écran)

 

retour accueil

Les Nouvelles de Copenhague