Rencontre avec

Sophie HEBRARD STUB

 

Une rencontre avec Sophie Hébrard Stub est une longue suite de surprises dont seulement quelques unes sont relatées ici.  Nous vous laissons ainsi une chance d'être surpris à votre tour si vous la rencontrez. Pour commencer notre entretien nous avons voulu connaitre l’histoire qui l’a conduite jusqu’à Copenhague, question pas très originale il faut l’avouer. D'autant moins originale que la réponse est très souvent la même ! Ce qui ne fut d'ailleurs pas le cas.

Il y a une vingtaine d’années, Sophie Hébrard décide de quitter le Sud-Ouest de la France d’où elle est originaire, histoire de changer d'air et d'aller découvrir des horizons nouveaux. Entre Londres et Copenhague, villes où son père avait des contacts réguliers, elle choisit Copenhague ! Un peu surpris, vous lui demandez bien sûr «pourquoi Copenhague ?» et la réponse qui arrive vous prend par surprise: les contes d’Andersen, la petite sirène, .....

Arrivée à Copenhague, qu'elle a tout de suite adoptée, et après quelques années de petits jobs, elle frappe à la porte d’une société où l’on confectionnait les tenues traditionnelles des étudiants danois (y compris la célèbre casquette). Malgré son manque d’expérience dans le domaine, elle se voit quand-même proposer une période d’essai qui finalement durera quelques années.

C’est là que lui viendra l’idée d’utiliser sa nouvelle expérience mais pour son propre compte cette fois-ci. Ouvrir une boutique, chose beaucoup plus facile au Danemark qu’en France, lui permettrait de faire ce qu’elle aimerait vraiment: créer sa propre collection en menant par elle-même ses projets à terme, de A jusqu’à Z, de la conception jusqu’à la réalisation.

Le résultat c’est une boutique à l'enseigne 'Tout Petit', située à deux pas du lycée français à Frederiksberg, rue Værnedamsvej. Une boutique pas vraiment comme les autres, il faut bien le dire: atelier et boutique en même temps, lieu où les vêtements pour enfants essayent de trouver leur place parmi quantité de rouleaux de tissus, le tout dans un espace très limité. Si vous êtes architecte d’intérieur, allez donc demander à Sophie Hébrard Stub son secret pour mettre autant de choses dans si peu d’espace tout en conservant de la place pour s’y mouvoir. En tout cas l’endroit a du caractère et repose de l’uniformité un peu ennuyeuse de beaucoup de magasins de vêtements pour enfants.

 

www.toutpetit.dk

Aujourd’hui, la plus grande partie de ce que vous pourrez y voir est entièrement fait ‘maison’, jusqu’aux boutons des vêtements eux-mêmes. Les esquisses de style, les patrons, Sophie les a dans sa tête et passe directement au stade de la confection. Mais elle vous précise en insistant que cela est le résultat de nombreuses années de travail et d’expérience accumulées. Un message qu'elle essaye de faire passer aux jeunes du lycée Prince Henrik quand elle les rencontre, au Forum des métiers par exemple.

Abordant maintenant la question de ses activités autres que professionnelles, et sachant qu’elle a  deux enfants en bas âge, vous devinez qu’il ne lui reste plus de temps pour ses loisirs. Mais là encore vous vous trompez. Pour exemple, chaque mercredi sa soirée est réservée à l’orchestre amateur Hôtel de la Gare dont elle est la chanteuse, un orchestre entrainé par Gérard Girardot qui compose lui-même une partie de leur répertoire.

Alors si vous lui demandez comment on peut  mener à bien autant d’activités, Sophie Hébrard Stub vous dira qu’il faut d’abord prendre le temps d’apprendre. Ensuite, notant que nous sommes conscients très jeunes de ce que nous n’aimons pas faire, il faut apprendre à identifier clairement ce que nous aimons faire, ce qui est moins évident. Mais lorsque cela est fait, il devient alors beaucoup plus facile d'organiser sa vie.

Yves Mongelard