Rencontre avec .....                          Catherine MARSAL

 

Article paru dans l'édition du 02.09.90

CYCLISME : Championnats du monde sur route Catherine Marsal succède à Jeannie Longo

La Française Catherine Marsal a triomphé dans la course dames des Championnats du monde de cyclisme sur route à Utsunomiya (Japon), à la manière de Jeannie Longo, sa devancière au palmarès. La jeune Française a dominé l'épreuve de bout en bout et confirmé qu'elle était bien la meilleure cycliste de la saison. Victorieuse de toutes les grandes épreuves par étapes cette année ....

 

Oui, c'est bien elle que nous avons rencontré ce mois-ci, une Lorraine installée au Danemark depuis quatre ans, quasiment incognito, et qui a fait régulièrement la 'une ' de la presse pendant de nombreuses années.

Alors si vous avez crû la reconnaitre un jour sur les pistes cyclables de Copenhague vous ne vous étiez pas trompé !

 

Championne du monde juniors sur route à 16 ans, championne du monde Élite à 19 ans, recordwoman du monde de l’heure cinq ans plus tard (un record 'volé' à Jeannie Longo !), Tour d'Italie, Tour de Norvège, Tour du Texas, etc. etc. une liste qui n’en finit pas. Autant de titres gagnés au prix d'un travail incessant, de voyages permanents, de moments douloureux et pénibles parfois, vous dira-t-elle en passant. En 1998 elle rejoindra le monde professionnel, en 2002 l 'équipe américaine Saturn considérée comme la meilleure équipe du monde, puis l'équipe canadienne Rona en 2003 et l'italienne Nobili en 2004.

 

Après plus de vingt ans sur les routes, saturation, fatigue et besoin de changer d'horizon la pousseront à se préparer pour une nouvelle carrière. De retour en France, elle préparera un brevet d'état fédéral premier degré en activité cyclisme, assurant en parallèle son poste de directeur sportif de l'équipe danoise féminine SATS.

 

La saison finie, elle accepte l'invitation des Danoises de l'équipe à passer quelque temps à Copenhague. Elle aimera tellement qu'elle décidera de s'y installer ! Ce sera alors le retour 'sur les bancs de l'école' (pas facile pour un adulte, qui plus est lorsqu'il faut apprendre une nouvelle langue!) et trois ans et demi  d'études pour un 'Bachelor degree' en nutrition-santé avec une filière «Life Style Coaching» à Suhrs Seminarium. Des questions pour lesquelles sa carrière sportive lui a donné une expérience inestimable qu'elle pense bien exploiter à l'avenir.

Tout cela ne l'a pas empêchée de garder le contact avec le sport puisqu'en en marge de ses études elle est instructeur dans les salles de sport de SATS (spinning et coaching personnel). Une vie bien remplie, dans une ville animée et calme à la fois où elle se plait beaucoup. Y restera-t-elle ?  Peut-être ... Tous les expatriés se posent la question au bout d'un certain temps. Nostalgie, retour aux sources, besoin d'entendre la mélodie de sa langue maternelle,... C'est d'ailleurs une raison qui l'a poussée à joindre les Francophones de Copenhague (French MeetUp) dont elle est désormais l'une des  organisatrices.

 

 

L'équipe canadienne Rona dans les cactus du Névada