Rencontre avec .......               Nicolas GUILBERT

 

Jusqu'a présent nous n'avons rencontré  que des Français expatriés au Danemark. Avec Nicolas Guilbert, c'est un peu plus 'compliqué'. Il est en effet ‘franco-danois’, né au Danemark et si nous ajoutons que son épouse Emmanuelle est française, vous aurez compris qu’il n’est pas le modèle type de ceux que nous avons l’habitude de rencontrer!

Le fait qu’il ait suivi sa scolarité au lycée français, puis préparé un diplôme d’ingénieur à l’université technique du Danemark DTU et enfin choisi l’université suédoise de Lund pour un doctorat de mathématiques, n’arrange pas non plus les choses. Plus vous en apprenez sur son parcours personnel et moins vous savez à qui vous parlez: est-il Français? est-il Danois?

Quelque soit la réponse, il a de toute évidence appris à vivre avec la diversité culturelle dans laquelle il baigne depuis l’enfance. Commuter dans la même journée d'un milieu essentiellement français (le lycée Prins Henrik) à un milieu danois (club d’escrime danois par exemple) est chose courante pour lui.

C'est d'ailleurs une 'gymnastique' qu'il pratique toujours car la culture française tient une grande place dans sa famille. Ne soyez d'ailleurs pas surpris si cet été vous les rencontrez avec leurs deux enfants sur les plages de Charente-Maritime, là précisément où leur première rencontre eut lieu!

Mais à Copenhague des liens étroits sont aussi maintenus avec la communauté française et francophone, notamment avec l' Association des familles francophones, une association qu'ils ont créée et qui s'adresse aux familles biculturelles désireuses de transmettre à leurs enfants cet atout qu'est la biculturalité (les enfants y sont rois nous a-t-on dit!).


C'est aussi un projet qui va se concrétiser à la rentrée scolaire 2010, avec la création d’une école franco-danoise. Une action qui s'inscrit tout à fait dans le cadre des politiques européennes sur le multilinguisme et qui pourra renforcer la présence francophone au Danemark. Cette initiative va d’ailleurs dans le sens de la promotion d'une «seconde langue maternelle» ou «langue personnelle adoptive» telle que recommandée dans un rapport à la Commission européenne*. Elle pourra notamment offrir aux familles binationales installées de façon durable au Danemark, une solution autre que l’école danoise qu’elles choisissent le plus souvent.

Pour en savoir plus, outre le site dédié à l'école, vous pouvez écouter sur Internet l'interview réalisée par Radio Escapade (émission du 10 mai).

 

Et puis si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à contacter Nicolas ou Emmanuelle. En cherchant bien il trouveront sûrement un trou dans un agenda bien chargé.

 

En effet, aux activités mentionnées plus haut, il faut ajouter les activités professionnelles au sein de la société que Nicolas a fondée avec Emmanuelle et qui accaparent bien sûr une grande partie de leur temps.

Ange Optimization est une société spécialisée dans l'étude de problèmes complexes dont la résolution nécessite l'utilisation de modèles mathématiques (stabilité des bateaux porte-containers par exemple, optimisation du ballast, etc.). Un domaine qui est l'affaire de spécialistes et que nous éviterons soigneusement d'aborder! Voyez plutôt cela sur le site internet !

 


 

 

* Un défi salutaire - Propositions du Groupe des Intellectuels pour le Dialogue Interculturel Constitué à l’initiative de la Commission Européenne.

(un groupe auquel participaient notamment les écrivains Tahar Ben Jelloun et Jens Christian)